« Cent pour cent sans sang » : Rencontre avec Maxbarteam

À l'occasion de la sortie de « Russe, rousse et rosse », nous avons posé à Maxbarteam nombre de choix impossibles.

Alors, Sang ou sans sang ? Course poursuite ou interrogatoire ?  Voici le portrait de Maxbarteam !



Editions Cairn : Comment ça va ?
Maxbarteam : Pas de souci, comme un jeune, positivons : Ça va fort, et lorsque ça va ça vient et si ça vient, eh bien ça va !

E.C. : Maxbarteam ou Pierre Bourguignon ?
M. : Plutôt Maxbarteam. Ce pseudo découle de mon prénom, Max, et de ma passion pour les motos et de la bande dessinée JoeBarTeam. Mon parcours ? Simple. De jeune gendarme de base à vieil officier adjoint du colonel commandant le département de Haute-Garonne.

E.C. : Sang ou sans sang ?
M. : Cent pour cent sans sang. Dans la vraie vie les histoires sanguinolentes sont plutôt rares, quoi que aujourd'hui...Je trouve que c'est trop facile de faire de l'audimat avec des atrocités. Je préfère jouer tout en finesse, comme Marcel, le suspense humoristique. 

E.C. : Morgan Teillagorry ou Marcel Parayous ?
M. : Les deux. Morgan, le vrai gendarme, appliqué, respectueux du règlement, préoccupé par l'avancement, un vrai gendarme. Alors que Marcel c'est tout autre chose, Marcel c'est... un vrai gendarme, qui ne se laisse pas intimider, un Marcel qui ose tout, qui se perfuse au jus « Gendarmerie », un ancien qui connaît bien la poloche, un vrai gendarme en quelque sorte.

E.C. : « Balles perdues à Moliets » ou « Quand disparaît la Dame » ?
M. : Comparer ces deux polars ? Compliqué. « Balles perdues » une affaire inventée de bout en bout. « La Dame », une enquête partiellement vraie à laquelle j'ai contribué pour avoir été le premier saisi et avoir supervisé en partie le déroulement.

E.C. : « Quand disparaît la Dame » ou « Russe, rousse et rosse » ?
M. : Incomparables. Dans le dernier je pense n'avoir gardé que le rigorisme de l'enquête judiciaire mêlé d'un peu d'humour. Tout est différent, les enquêteurs, les lieux, l'ambiance...

E.C. : Russe, rousse ou rosse ?
M. : Dédié aux dames libérées qui ne se laissent pas marcher sur les pieds par d'affreux machos. Un petit coup de canif aux « Petits chefs » et un hommage à la difficile profession de policier.

E.C. : Début de série ou one-shot ?
M. : Marcel ne frappe toujours qu'un coup, comme lui j'utilise un simplex qui parfois se révèle à deux coups. J'ai quelques projets, des idées sur la chose mais je viens de terminer deux autres polars impliquant Morgan et Marcel, la première à Capbreton qui les conduira  de l'autre côté de l'Atlantique, et la seconde non loin de Bisca. (Biscarrosse). Pour Irina tout dépendra des réactions de mes lecteurs, mais il me semble avoir aperçu la rousse du côté de Villefranche dans le Lauragais au bord du canal. Mon ami, l'auteur Yves Carchon m'avait signalé sa présence.

L'Estacade de Capbreton

E.C. : Drôle ou sérieux ?
M. : Sérieux sans se prendre au sérieux. J'essaie de faire en sorte que toutes les investigations de mes enquêteurs collent à la réalité, une déformation professionnelle sans doute, la rigueur du Code de Procédure Pénale. Je privilégie avant tout le suspense jusqu'à la dernière ligne et aussi la légèreté. Nous vivons une période trop compliquée pour raconter des histoires tristes ou graves, le lecteur doit s'amuser et prendre du plaisir jusqu'au moment où il referme le livre.

E.C. : Course poursuite ou interrogatoire ?
M. : Le top, l'interrogatoire lors d'une course poursuite, ce serait l'idéal. Pour l'instant davantage interrogatoire que course poursuite, mais rien n'est figé et ça pourrait changer.



E.C. : 
Golf ou cyclisme ?
M. : Pour l'instant cyclisme mais ça touche à sa fin, on n'a pas tous les jours vingt ans et à mon âge une chute dans le peloton vous envoie directement derrière le déambulateur, voire pire. Donc nous allons nous calmer (peut-être) et travailler le swing pour tendre vers un handicap moins handicapant et si possible à un chiffre. On peut toujours rêver. L'écriture ou la lecture sont faits pour ça non ?
Nous remercions Maxbarteam de s'être prêté au jeu de ces choix impossibles !
Retrouvez son dernier roman : « Russe, rousse et rosse » en librairie et sur notre site !

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h