Bassin d'avant

LENOIR Michel & PLANTEY Isidore

9782350686370

Ces «histoires crues (elles) du quotidien» nous racontent une époque où un peuple de modestes pêcheurs et ostréiculteurs virent arriver les «gros becs», riches bourgeois de la ville qui envahissaient peu à peu le Cap. Des histoires savoureuses, caustiques et poétiques, par deux fins connaisseurs du Bassin et de sa mémoire.

Plus de détails

16,00 € TTC

Bassin d’Arcachon, 1925
La route était presque impraticable, il fallait traverser le Bassin en pétroleuses, ces pinasses à moteur qui fendaient bruyamment l’eau du Bassin. Et à la période de chasse, en hiver, avec le froid, le vent et les vagues qui passaient souvent par-dessus bord, « les gros becs », comme nous les appelions, arrivaient de l’autre côté du Bassin dans un triste état.
Ils étaient trempés, gelés, les cheveux en bataille, leurs couvre-chefs n’étant d’aucune utilité. Les pêcheurs les extrayaient du bateau avec des palans. Ils les attachaient avec de solides cordes de chanvre autour de la taille, et, à deux ou trois, ils les hissaient avec force, han, han, en haut du débarcadère. Ces riches, que l’on n’aimait pas, geignaient comme un chien qui se blesse à une patte.
Tout ce tintouin, pour atteindre, finalement et lamentablement le Cap ferret, fourbus et grincheux.
On les trouvait grotesques ces gens qui venaient d’ailleurs. Pour nous, gens simples, tout nous séparait et nous repoussait. La langue bien sûr. Ici tout le monde parlait patois. L’habillement, la démarche, les gestes, le regard. Ah, le regard ! Ils ne nous regardaient pas. Nous étions observés, ce qui est différent. A la méthode du naturaliste qui étudie une espèce nouvelle.
Et c’était fort désagréable…

Format 130 x 210 mm
Nombre de pages 104
Date de parution 12 juillet 2018
Type de brochure broché

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h