Soldé
Le camp de Noé

Le camp de Noé

Malo Eric

9782350681498

Eric MALO - Le camp de Noé . camp ; noé ; juifs; réfugiés; malo ; Peschanski ; Shoah, Mgr. Saliege, Vichy, Toulouse, Serge Klarsfeld, Récébédou, républicains espagnols, tsiganes, brigades internationnales

Plus de détails

5,00 € TTC

"Des scènes d'épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et du Récébédou". Dans sa célèbre lettre rendue publique en août 1942, l'achevêque de Toulouse Jules-Géraud Saliège dénonçait la livraison des Juifs aux Allemands. Le camp toulousain de Noé a été créé par Vichy pour y interner des "étrangers indésirables", en majorité des Juifs allemands et des réfugiés républicains de la guerre d'Espagne. Officielement "camp-hôpital", il devient alros l'instrument d'une logique d'exclusion, xénophobe antisémite avant d'être mis au service de la politique de collaboration d'Etat avec l'Allemagne nazie et son programme de "la Solution finale". Ce n'est qu'en 1947 qu'il fut définitivement fermé par la Quatrième République après avoir abrité depuis la Libération des Français collaborateurs.

Cette monographie sur le camp de Noé qui provient de recherches universitaires entamées il y a plus de vingt-cinq ans, porte l'ambition de lever le voile sur un passé douloureux encore mal connu.

« Des scènes d’épouvante ont eu lieu dans les camps de Noé et du Récébédou ». Dans sa célèbre lettre rendue publique en août 1942, l’archevêque de Toulouse Jules-Géraud Saliège dénonçait la livraison des Juifs aux Allemands. Le camp toulousain de Noé a été créé par Vichy pour y interner des « étrangers indésirables », en majorité des Juifs allemands et des réfugiés républicains de la guerre d’Espagne. Officiellement « camp-hôpital », il devient alors l’instrument d’une logique d’exclusion, xénophobe et antisémite avant d’être mis au service de la politique de collaboration d’État avec l’Allemagne nazie et son programme de « la Solution finale ». Ce n’est qu’en 1947 qu’il fut définitivement fermé par la Quatrième République après avoir abrité depuis la Libération des Français collaborateurs.

D. Peschanski est historien, spécialiste de l’histoire du communisme et de la France de Vichy. Il est l’auteur de : Le Sang de l’étranger (Fayard, 1994), Vichy 1940-1944 : contrôle et exclusion (Complexe, 1997), La France des camps : l’internement 1938-1946 (Gallimard, 2002).

À la suite de la publication de son doctorat sur les camps d’internement en France (1938-1945), D. Peschanski mène une réflexion dans une approche à la fois comparatiste, internationale et interdisciplinaire sur une autre question majeure, celle de la légitimité et de la légitimation dans les systèmes d’occupation pendant la dernière guerre. À partir d’une cartographie précise, il a ainsi dessiné la géographie inattendue d’un archipel : 200 camps, avec leurs bâtiments, leurs aménagements, une administration, des ministères de tutelle, des rapports socio-économiques avec les régions, des solidarités. La description concrète en est permise par des archives abondantes, auxquelles s’ajoutent les témoignages poignants des internés eux-mêmes. Un épisode crucial de l’histoire de la France en guerre est retracé, face aux simplifications des reconstructions mémorielles, dans sa diversité, sa complexité : son exacte réalité.

Format 15x21
Nombre de pages 192
Langue Français
Date de parution octobre 2009

Livres associés

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h