André Bach, carnets de guerre (1914-1916)

Carlier Jean-Pierre et Elisabeth, Christian Desplat

9782350683058

André Bach, carnets de guerre (1914-1916), Vie et mort d’un patriote de la grande guerre à Buchenwald, Elisabeth et Jean-Pierre CARLIER, Christian DESPLAT, histoire, écrits du for privé

Plus de détails

20,00 € TTC

Un témoignage remarquable sur la guerre de 14 d’après les carnets manuscrits d’un poilu.
A. BACH était porteurs des valeurs de la la République, ni consentant, ni contraint, il fit son « métier » de soldat : un homme debout, pour la défense de la liberté et de la dignité, fut-ce au prix du sacrifice suprême.

Né à Paris le 30 octobre 1888, André BACH entra tôt dans la vie active et fut un autodidacte. Passionné de sport, il fit son service militaire aux 3èmes zouaves et participa à la pacification du Maroc. Il en revint sergent et décoré de la Médaille du Maroc. Employé de commerce, il voyagea en Amérique latine, jusqu’en Amazonie, en Angleterre, au Portugal ; il parlait et écrivait l’anglais, l’allemand, l’espagnol, le portugais.
En 1914, il rejoint les 4èmes zouaves, régiment d’élite et participe aux durs combats de l’Aisne. Il connut les tranchées inondées, le froid glacial, les rats… A Douaumont, il reçoit sa troisième blessure et fut amputé du bras gauche. Il finit la guerre lieutenant, Chevalier de la Légion d’honneur, Médaille militaire, Croix de guerre avec palmes.
Rendu à la vie civile, il se tourna vers le journalisme et devient dans les années Trente le Rédacteur en Chef de L’Indépendant des Basses Pyrénées. En dépit de son invalidité, il poursuit une carrière sportive au Cyclo-Club de Béarn, s’illustrant dans l’ascension des cols pyrénéens. A la veille de la Seconde Guerre Mondiale,  il demanda à nouveau à servir la France et se proposa comme interprête auprès du Corps expéditionnaire Anglais. Révolté par l’armistice, anglophile, il n’est pas invraisemblable qu’il ait été un agent de l’Intelligence Service et entra en Résistance dès 1940 : d’abord passeur de courriers, puis passeur d’hommes. Il fit deux voyages, de Pau en Savoie, à bicyclette, pour exfiltrer vers la Suisse des Israélites et des Résistants. Dénoncé, arrêté par la Gestapo, il fut déporté à Buchenwald en 1943. A la veille de la Libération du camp il subit le calvaire d’une « marche à la mort ». Il décéda le 10 mai 1945, en Lorraine, terre de ses lointains ancêtres.

Format 16x24
Nombre de pages 300
Langue Français
Date de parution novembre 2013

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Livres associés

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h