Article presse 13 04 2012

Jean-Luc Kerebel : l'âme des éditions Cairn

Par Renée Mourgues
Publié le 13 avril 2012 à 04h00

La république des pyrénées

jlk15ans.jpg

Les éditions Cairn soufflent leur quinzième bougie. Leur fondateur franchit le cap avec l'assurance du capitaine de navire qui va sûrement, à la vitesse de croisière de vingt à trente livres publiés chaque année.

Cairn. Le mot fleure bon l'Écosse, la terre et la pierre... mais aussi le papier depuis que Jean-Luc Kerebel l'a adopté pour désigner sa maison d'éditions créée à Pau en 1997.

Le livre, il le fréquente depuis l'enfance, quand il emprunta son premier roman à un camarade de CM2. « Chez lui, il y avait une bibliothèque pleine de volumes qu'il me prêtait. La lecture est devenue une passion dévorante. J'ai mythifié le livre. J'ai compris qu'il serait ma planche de salut et la clé de l'ascension sociale », assure le plus Béarnais des Bretons du département.

Deuxième de quatre enfants, il vécut ses jeunes années dans l'ouest de la France. Son père, fonctionnaire, travaillait au haras de Lamballe (Côtes-d'Armor). Quand le chef de famille fut affecté à Saintes, Jean-Luc se trouvait en terminale. Réfractaire aux mathématiques, il s'oriente vers un baccalauréat technico-commercial, porte ouverte sur les métiers du livre étudiés à l'IUT de Bordeaux.

250 titres en 15 ans

Libraire à l'Espace culturel du centre Leclerc, il intégra le monde de l'édition par des chemins de traverse. « J'étais étonné de ne pas pouvoir me procurer les actes d'un colloque sur l'écrivain Edouard Glissant. J'ai écrit à Michel Darrigrand, patron de J & D éditions, suggérant qu'il y avait un hiatus. J'ai dû être convaincant. Il m'a embauché sur le champ. »

Il y affûtera ses armes, apprenant sur le tas à évoluer dans les arcanes de la profession. Cinq ans et demi plus tard, Jean-Luc Kerebel vole de ses propres ailes : « J'ai eu la prétention ou la folie de créer ma propre maison avec l'idée de continuer à faire ce que je savais. » Au début, Jean-François Saget (librairie Marrimpouey) lui offre l'hospitalité de ses murs puis Cairn déménagera successivement rues Duboué, Justin Blanc et Carrérot, l'adresse actuelle.

Avec le grand sud-ouest pour horizon, Jean-Luc Kerebel ne s'interdit aucun domaine d'expression patrimonial, historique et culturel. Le premier titre (« Pau ville américaine » de Pierre Tucoo-Chala) paraît dès 1997. Suivront une réédition de Théophile Gautier (« Tauromachie ») et « Voyage au pic du Midi de Pau » de Claude Dendaletche « sorti le jour de la naissance de mon fils Basile ».

À ce jour, Cairn a publié 250 ouvrages (un tiers d'albums), au rythme d'une vingtaine par an. Parmi eux, « un bon coup » tout à fait imprévisible. « À Marquèze, dans les Landes, j'avais déniché un texte anonyme du XVIIIe siècle intitulé « L'art et la manière d'engraisser et de confire les oies et les canards » que j'avais envie d'éditer. En route me vient une idée lumineuse. Je m'arrête à Eugénie-les-Bains et propose à Michel Guérard de rédiger la préface. Non seulement, il m'a reçu avec une extraordinaire gentillesse, mais il a souhaité écrire tout le texte. On en a tiré 8 000 exemplaires ! » se remémore Jean-Luc Kerebel.

Il rêve d'écrire un polar

Pour son quinzième anniversaire, la petite structure de quatre salariés s'offre une plume de renom, la Bayonnaise Marie Darrieussecq, dans un inédit baptisé « La mer console de toutes les laideurs » en vente à la mi-avril. « On atteint un cap. On commence à faire partie du paysage du livre aquitain avec un catalogue tracé », se réjouit Jean-Luc Kerebel qui écrirait volontiers un polar si l'univers du livre n'absorbait tout son temps. Dans un secteur en crise, il faut en effet travailler sans répit pour tirer son épingle du jeu et braver l'écueil d'un corps social de plus en plus rétif aux choses de l'esprit.


Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h