Butel Paul - Poussou Jean-Pierre

Paul Butel est né en 1931, dans le Finistère, mais a fait ses études secondaires à Castres. Agrégé d'Histoire en 1957, docteur ès Lettres en 1973, il est aujourd'hui professeur d'Histoire moderne à l'université de Bordeaux III. Auteur de Les négociants bordelais, l'Europe et les Iles au XVIIIe siècle (1974), il a également participé à l'Histoire de l'Aquitaine, et à Documents de l'Histoire de l'Aquitaine.
Jean-Pierre Poussou est né en 1938 dans le Lot-et-Garonne. Agrégé d'Histoire en 1961, il enseigne à Agen, à Bordeaux ensuite. Depuis 1979, il est professeur d'Histoire moderne à l'université de Bordeaux III. La plupart de ses travaux sont consacrés à Bordeaux et à l'Aquitaine. II a collaboré entre autres à Bordeaux au XVIIIe siècle (1968), à l'Histoire de l'Aquitaine (1971), Documents de l'Histoire de l'Aquitaine (1973). II est rédacteur en chef des Annales de Démographie Historique.


Publications :


-L'Économie française au XVIIIe siècle


-Les Caraïbes au temps des flibustiers


-L'histoire du thé


-Les dynasties bordelaises, de Colbert à Chaban


-L'opium, histoire d'une fascination


-Histoire des Antilles françaises, XVIIe-XXe siècle, 2002, en quatre parties :


-Le XVIIe siècle


-Le XVIIIe siècle


-La fin de l'ancien régime colonial (1789-1848)


-De l'abolition de l'esclavage à la départementalisation (de 1848 à 1900, de 1900 à 1946)


Jean-Pierre Poussou est  professeur émérite d'histoire moderne à l’université de Paris IV.


Biographie et travaux :


Sa spécialité d'origine est la démographie historique et l'histoire urbaine et, en particulier, les migrations au sujet desquelles il signe une thèse de doctorat d'État en 1978 (L'immigration bordelaise de 1737 à 1791), des articles-programmes et de très nombreuses synthèses dont on retrouve les références ci-dessous. L'histoire des mondes anglo-saxons est sa deuxième spécialité qu'il « tient » de François Crouzet, son directeur de thèse. Ici encore, il signe quelques synthèses d'histoire politique, économique ou urbaine et défriche un territoire peu exploité par l'historiographie française. L'histoire du Sud-ouest aquitain intéresse enfin cet historien né dans le Lot-et-Garonne. Pour être tout à fait complet, on peut ajouter la Révolution française (il est l'un des représentants de l'historiographie libérale et conservatrice), l'histoire maritime et ses nombreuses directions de d'ouvrages destinés aux candidats aux concours de l'enseignement.


Dans la généalogie intellectuelle, Jean-Pierre Poussou n'appartient pas directement à l'école dite des Annales. Le domaine de la démographie historique et les méthodes quantitatives qu'il utilise pour étudier les immigrants bordelais de 1737 à 1791, la reconnaissance de ses travaux par Fernand Braudel dans son Identité de la France et sa grande connaissance de l'historiographie des campagnes française et britannique sont certes des liens évidents qui le classent dans le sillage intellectuel de cette école, mais il existe une division politique qui l'en distingue franchement, à la différence de Jean-Pierre Bardet qui concilie sa direction d'études à l'EHESS et sa chaire à l'université Paris-Sorbonne. L'éclectisme des méthodes et des positions plus libérales dont témoigne son interprétation de la révolution anglaise lui ont permis d'occuper une position originale dans le paysage historiographique français.
Élève de François Crouzet, Jean-Pierre Poussou forma aussi toute une génération de jeunes historiens, tels Philippe Chassaigne ou François-Joseph Ruggiu.
Il reçut à deux reprises en 2001 et en 2003 le prix Madeleine Laurain-Portemer de l'Académie des sciences morales et politiques.

Résultats 1 - 1 sur 1.

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h