Kerlorc'h Gilles , Marc Large

Gilles Kerlorc’h est né le 20 avril 1971 dans les Landes à Mont-de-Marsan) est un auteur et un illustrateur français. Il participe tout d’abord à plusieurs fanzines, où ses premières planches de bandes dessinées sont publiées entre 1994 et 2000. Il publie ensuite en 1998 un recueil de dessins parus dans la revue Détection Passion. Passionné d’histoires de trésor et de détection de métaux, il collabore régulièrement depuis 1996 avec plusieurs magazines, notamment Trésors de l’Histoire, Trésors et Détections et Monnaies et Détections. Il dessine par ailleurs, la série humoristique Treasure Losers pour la revue Monnaies et Détections depuis 2005.  Les livres de Gilles Kerlorc'h, bien que dans des genres très différents, ont tous un fil conducteur récurrent. Son amour pour la nature, tout d'abord, que l'on retrouve très fortement dans son travail, comme la mer et ses plages sauvages. L'auteur s'intéresse également aux légendes et au merveilleux, aux portes qui mènent au rêve. Enfin, plusieurs de ses ouvrages évoquent les trésors enfouis et des récits de naufrages. L'auteur s'attache depuis quelques années à l'étude d'épaves fluviales qu'il recherche dans l'Adour.


Marc Large, né le 31 janvier 1973 à Roanne, est dessinateur de presse et auteur. Il est le créateur du festival de la satire de Dax : Satiradax. Il dessine pour (feu) Siné Hebdo, Vigousse, Sud-Ouest, Rue89, Kamikaze, Bakchich, Zélium...
« Régalez-vous avec Large. Lisez-le et relisez-le, à l'endroit, à l'envers, au lit, aux chiottes, en faisant le poirier ou les pieds au mur, le grand écart... en long et surtout en Large. »  Siné 

« J’ai toujours eu une admiration sans borne teintée d’un peu de jalousie pour les dessinateurs humoristiques, surtout certains, ils arrivent en quelques traits et quelques bulles à décrypter le tordu et l’incompréhensible, Marc Large en fait partie. »  Christophe Alévêque
« Ce jeune (faut le dire vite !) peigne-cul a le sens du raccourci qui tue et de l’image qui fait sens, comme on dit chez les Va-de-la-gueule du Boulevard Saint-Germain. Il est surtout doté de la seule vraie grande qualité dont doit s'enorgueillir un dessinateur de presse indigne de ce nom (j’espère pour lui) : une totale et irrémissible mauvaise foi ! Bref, ce petit merdeux est un tout bon. »  Didier Porte
« Sa frappadingue gentillesse peut se transmuter en cinq sec en magnifique méchanceté, l’adorable Marco ayant tout du « mauvais camarade » contre lequel on nous prévenait au catéchisme : le vilain petit canard rigoleur versé dans l’art d’entraîner ses poteaux dans les pires péchés. Eh oui, s’il sait se fendre en 36 pour câliner ses bien-aimés, le pendard sait tout aussi bien fendre les crânes des puissants du jour et des salopards de toute farine avec ses magicolors. »  Noël Godin
« Marc, s’il te plait, continue de regarder le monde comme s’il ressemblait à la peau bronzée des filles allongées sur la plage. »  Etienne Liebig
« Je ne connaissais pas Large avant d'ouvrir Siné Hebdo. Découvrir ses dessins (car en plus il sait dessiner), sa rapidité (à trouver des symboles) et son humour (jamais gras) ont largement participé à ma joie d'ouvrir ce journal chaque mercredi. Merci Marc. Reste à ce niveau. XXXL. »  Denis Robert
« Dans le bus, durant la tournée Rouge sang, Renaud me disait qu’il aimait la façon dont Marc Large le croque. Marc est un homme de main. Esquisser, dessiner, c’est confier à sa main ce que l’on a sous la tignasse, dans les tiroirs du rêve, derrière l’os du front. »  Christian Laborde
Marc Large, auteur de nombreux ouvrages et dessinateur pour Siné Hebdo, vient d'illustrer un texte de l'écrivain Nicolas Traparic consacré au chanteur Renaud. Ce livre a pour titre "Renaud des Gavroches", aux éditions de la Lauze. Ce livre fait aussi l'objet d'un film : Un documentaire de 26 mn réalisé par Gregori Martin, Matthieu Besnard et Christophe Bonnard (hartza.info), avec  Christophe Alévêque, Muriel Huster...

Durant quelques années, il dessine aussi en direct sur Canal Sat, un exercice qu'il poursuit pour des congrès, conférences et séminaires.
En 2007, il réalise des visuels pour des causes défendues par Renaud. En 2005 et 2008, il illustre deux bandes dessinées dont Brèves du Sud-Ouest. En 2009, Marc Large collabore à l'ouvrage collectif Le petit Alévêque illustré et dessine pour Nicolas Traparic dans l'ouvrage Renaud des Gavroches. Il publie aussi un livre intitulé Dessins Mal élevés aux Éditions La Lauze. Un recueil de dessins de presse sur des textes de Siné, Denis Robert, Didier Porte, Etienne Liebig, Noël Godin et Christophe Alévêque. Marc Large est également auteur de dessins réalistes et d'aquarelles pour des carnets de voyages, dont Pyrénées sauvages, Landes secrètes ou Euskadi sacré. Il anime des émissions consacrées à la nature et réalise des storyboards pour le cinéma, dont le film Sextine avec Jean-Pierre Castaldi, Fabrice Éboué et Christian Décamps du groupe de rock progressif Ange. En 2008, il publie le roman Xan de l'Ours, la légende de l'homme sauvage, une histoire composée de faits réels et de légendes basques. Renaud en signe la préface. Parallèlement, avec Peio Serbielle et le cinéaste Patrice de Villemandy, il réalise le film Xan naiz, Voyage en Terres Sauvages, une fresque de paysages fantastiques et d'animaux sauvages filmés au Pays basque, dans une partie du Béarn et des Landes. Les commentaires sont extraits du roman Xan de l'Ours et la bande originale est tirée de l'album Naiz. En 2010, il participe au livre collectif Paroles d'écolos avec Fred Vargas, Yves Frémion, Christian Laborde, Éric Pétetin, etc...

Kerlorc'h Gilles , Marc Large
4,74 €

Poussez la porte d’une nature préservée, drapée du voile diaphane des légendes.Peio Serbielle, Laminak, Bardenas, Pays Basques, légendes basques, sacré du Pays Basque, contes et légendes basques, sources mystérieuses

Ajouter au panier
Résultats 1 - 1 sur 1.

Paiement

100 % sécurisé

Livraison

Livraison offerte à partir de 30 €
(Livraison en France-Monaco-Andorre)

Expédition

sous 48h